Le Clan Hrafnason ~ Fils du Corbeau

Peuple d'appartenance Viking ~ Religion principale Wotanisme ~ Devise: Réfléchir avant d’agir / Buts: Promouvoir la Religion Wotanique ~ Rester neutre au niveau des débats internes ~ Appuyer les Vikings ~ Participer à notre destin, celle du Wyrd
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Piery Desfoururg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Piery
Administration/ Créateur du site
Administration/ Créateur du site
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 56
Localisation : St-Jean-sur-Richelieu
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Piery Desfoururg   Jeu 3 Juil 2008 - 20:31



Piery Desfoururg




Époux/Épouse de : Hiena
Statut : Vivant
Age : 31
Peuple : Llogrien
Religion : Wotanisme
Noblesse : Noble
Clan : Hrafnason
Clan d'origine : De Sussex
Rôle au sein du clan : Patriarche - Matriarche
Devise : Mes valeurs et mes lames sont fortifiées par Thor, justifiées par Tyr, aimées par Freyja, chantées par Bragi, ventées par Loki et seront victorieuses par Wotan. Je me reposerais seulement qu'après la venue du Ragnarok!
Cri de guerre : Offensif : Par Wotan / Par mes valeurs, Défensif : Par Od / Par Hiena
Nombre de Handicaps : 0



Historique :

Piery arriva en Bretagne et spécialement en Lloegr avec sa soeur Dal, ils furent acceuillit et accepter par l'hospitaliter du Clan Sussex. De là leurs aventures prirent chacun un chemin différent qui aurait pus prédire ce que le Wyrd y tissait.

Piery décida de se lancer corps et âme dans la techniques du combat et se fixa un but, celui de devenir Berserker. Ce qui ne fut pas facile, problème constante avec la corruption du Cercle Wotaniques et de certains Clans firent que le chemin à été parsemer d'aventures.

Piery lors d'un moment crucial dans sa vie, il a du méditer sur ce qui lui arrivait, faire le point et ce qui lui porta à quelques réflexion; Dont la mort des Avatar Cyan et Balthrug. La disparition de l'âme de la reine Nora (Donc le corps est maintenant habité par l'âme de Laurana). L'apparition et la visite en Bretagne de Nigdog et de l'Illith. La corruption du Cercle Wotanique (son concile, son peuple ont en été les victimes). Victoires et défaites de la Lloegr contre Arthur. La rencontre de celle qui lui permis de changer et devenir plus sage, sa belle et merveilleuse épouse Hiena qui ensemble vivront 6 merveilleuse années, qu'ils les béniront de 4 enfants dont Thorlak, Nadja, Eilfrid et Elsa.

Suite a ces quelques événements qui mena à l'unification de la Bretagne par Arthur en 549, de nombreuses actions affectèrent la Lloegr. Plusieurs donc la plus importante, a été causer par les traîtrises constantes de certains membres de la famille du Kent et suivi de l'asile du Patriarche Gunnulf du Kent. Le tous menèrent à une rébellion au sein de ses rangs.

Parmi ces rebelles se trouvait Piery Desfoururg. Extrêmement fâché, il alla trouver son ami Éraric, Patriarche du NordVolk. Celui-ci le convainc du besoin de changer d'air quelques temps. Piery retourna auprès de sa famille, après avoir essayer mainte et une fois de discuter avec certains membres du Clan de Kent et de leur démontrer la voie de l’honneur et de la vérité. Piery se rendit à la raison et décida qu’il était temps de rejeter l’hospitalité du Kent et de quitter cette famille. Quelques jours plus tard, Piery, sa famille, Éraric et quelque autres partirent pour la Terre d'origine des Saxons, le Jütland.

Éraric conduit son ami Piery et sa famille à la court du Roi Gunnar. Piery et sa famille immédiate prirent quelques jours pour se ressourcer dans les lieux les plus sacrés de la religion Wotanique.

Pendant ce temps, Éraric partit avec quelques jeunes recrues de son clan inspecter les frontières ouest du pays, menacé depuis longtemps par l'expansion des Royaumes Francs. Le palais de Gunnar fut alerté rapidement qu'une attaque venant des chrétiens.

Devant la nouvelle de la disparition d'Éraric et des hommes du Danemark, Piery demanda la permission au Roi Gunnar de mener une expédition dans les terres de l'ouest pour aller sauver son ami.

Le Roi donna le commandement d'une troupe armée à Piery qui partit immédiatement vers les terres des Francs. Piery et ses hommes combattirent pendant plus d'un mois les forces des Francs pour retrouver le Berserker qui avait été prit par l'ennemi.

Finalement, les saxons réussirent à encercler les dernières forces d'attaques des Francs et retrouvèrent Éraric aux côtés d'un prêtre dans une église. Le patriarche fut libéré. Étrangement, celui-ci demanda qu'on laisse la vie sauve au prêtre chrétien qui le gardait dans son église.

Piery revint victorieux au Palais de Gunnar. Celui-ci décréta un festin qui allait durer trois jours et trois nuits. Piery et les siens y gagnèrent la Terre laissée vacante par le NordVolk dans le nord du pays.

Mais Piery demanda à la place un Drakkar et tout ce qu'il lui faudrait pour fonder son propre clan sur l'île de Bretagne. Son destin l'attendait là bas et il devrait y régler ses comptes. Les valeurs et spécialement l’honneur étant d'une importance vitale pour Piery, il devrait y fonder son clan et feras tout enfin de les promouvoir et ainsi de pair la religion wotanique, qui selon lui, était dorénavant souillé par les actes ordonnés et commît par le Patriarche du Kent. La récente victoire du Berserker lui valu un immense respect auprès de certains danois qui se joignirent à lui pour l'île des Forts.

En cette air nouveau de l'unification de la Bretagne sous l'ordre de Arthur, Piery à ascéder aux poste de Baillie de Juste, Chef de la Bersergangr, Acolyte Brasseur de la guilde du Wysg, Baron du Barverstock et toujours porteurs de la valeur de la persévérence. Mais le calme ne dura pas longemps: L'annonce qu'il a un fils qui lui avait été cacher par les Pictes durant plusieurs année dont qu'il se nomme Dréo McBeorn, l'invasions constantes des Irlandais, des attaques incessante des ces viles sorcières qui n'ont aucun respect pour quoi et qui que se soit, la disparition de la reine Laurana au main du frère du Patriarche Éraric, l'enlèvement de Esylit par la jalousie de Svalinn et la orgueuil mal placer de Éraric.

Maintenant Piery devra guider son Clan avec l'aide de son épouse, qui par la suite pourront l'aider avec le peuples. Il devras bien motiver et diriger les guerriers d'élites, encouragé les représentants de l'Althing ( du Sacerdoce) d'écouter la sagesse des Ases et des Vanes, suporté et protégé les porteurs des Grimoires.

Situation politique
Guilde ou Ordre : Brasseur, Guilde du Wysg (Acolyte)
Postes Religieux : Chef Berserker
Fief : Baronnie du Baverstock
Conseil royal : Bailli de justice (Cumbrie)


Dernière édition par Piery Desfoururg le Mar 7 Avr 2009 - 7:56, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrafnason.discutforum.com
Piery
Administration/ Créateur du site
Administration/ Créateur du site
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 56
Localisation : St-Jean-sur-Richelieu
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Bût Personelle   Ven 11 Juil 2008 - 10:38

Le plus gros rêve et but personnelle de Piery.
Détenir le géant chaudron de d'Ymir, puis s'en servir pour la décoction de son alcool qui produiras la meilleur Hydromel et les meilleurs potions magigues.



_________________
Car meurent les gens, meurent les biens.
Mais s’il y a bien une chose qui ne mourras jamais.
C’est bien le courage et l’honneur du guerrier tomber au combats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrafnason.discutforum.com
Piery
Administration/ Créateur du site
Administration/ Créateur du site
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 56
Localisation : St-Jean-sur-Richelieu
Date d'inscription : 03/07/2008

MessageSujet: Historique des Desfoururg Piery et Dal_"Les enfants du Wyrd"   Lun 12 Jan 2009 - 16:13

Historique des Desfoururg, Piery et Dal!

« Les enfants du Wyrd »

En cette nuit froide et glaciale, alors que le silence pesait en ces terres du Rind, le clan Desfoururg attendait avec impatience la naissance de l'enfant du patriarche, Wulfgor.

Alors que les cris déchirants de la femme se faisait entendre, les pleurs d'un nouveau-né retentirent. Alors que les gémissements douloureux continuèrent, les pleurs d'un second enfant se mêlèrent au premier venu. La femme du patriarche avait donné naissance à deux enfants. Épuisée, elle s'endormit et ne se réveilla point. Bien que l'événement était des plus glorieux pour la famille Desfoururg, le patriarche venait de perdre son épouse.

10 ans plus tard.

La prospérité régnait en ces terres du Rhin. Il n'était point inhabituel de voir les deux frères Desfoururg s'entraîner avec leur père. Que de surprise de voir qu'ils ne se ressemblaient point. Le premier venu était chétif malgré son âge. Dal avait hérité des cheveux noirs de leur mère. Petit mais agile, il ne se battait qu'avec une lance, alors que son frère Piery lui dépassait d'une tête. Il avait hérité des cheveux bruns et de la carrure de leur père. Malgré leur jeune âge, ils connaissaient déjà le maniement de leur arme. Il n'y avait que Piery qui aimait changer de techniques. Voulant montrer à leur père qu’ils étaient des hommes, ils décidèrent d'aller à la chasse. Les frères Desfoururg voulaient rapporter un grand gibier afin de montrer au clan qu'ils étaient prêts à devenir de vrais guerriers.

Ils partirent pour la journée. Alors que le soleil se couchait doucement vers ces collines, ils avaient tout deux capturés un bison. Ils rebroussèrent chemin et furent abasourdis de voir leur village en train de brûler. Laissant derrière leur gros trophée, ils se mirent à courir vers leur village, espérant qu'il y ait des survivants. Que le choc fut grand lorsqu'ils arrivèrent en ces lieux qui furent leur terre natale. La bataille était terminée depuis longtemps car ils pouvaient voir que le brasier s'éteignait. Ils essayaient tant bien que mal de retenir leurs larmes alors qu'ils parcouraient le village en ruine, à la recherche de survivants. Ils pouvaient voir que les enfants avaient été tués de sang-froid, que les femmes avaient été sauvagement violées avant d'être égorgées.

Il s'agissait d'un vrai carnage. Personne n'avait été épargné. Dal, sous le choc, tomba à genou et poussa un cri déchirant. Il ne pouvait pas croire que sa terre natale venait d'être attaquée et pillée. Il pouvait voir entre ses larmes la silhouette de son frère qui se défoulait de sa colère, grognant et rageant. En cette journée glaciale, ils venaient de tout perdre. C'est alors que tous les deux se calmèrent et se fixèrent du regard. Sans un mot, ils préparèrent la cérémonie funéraire.

Rassemblant ce qui restait de leur maisonnée, ils partirent, sans jeter un regard en arrière alors que la lueur d'un grand feu illuminait leur chemin. Il n'était pas question qu'ils abandonnent. Ils allaient survivre malgré la venue d'un hiver glacial. Les deux frères savaient qu'ils devaient partir. Rien ne les attachait désormais sur ces terres dont les bons souvenirs se défilaient dans leur pensée.

- Ne t'inquiète pas Dal. On survivra.


- Je ne m'inquiète pas, Piery. Tu es là. Je sais que tu seras toujours là...

Ils n'avaient pas besoin de mots pour exprimer leur sentiment. Ils savaient maintenant quel était leur destin.

- Attendez-nous, père. Ainsi que tout le clan Desfoururg. Nous deviendrons de grands guerriers d'élite. Ainsi, lorsque nous nous retrouverons en ce jour du Ragnarok, vous serez fier de nous. Attendez-nous...



Alors qu'ils marchaient vers le sud, ils commençaient à avoir faim. Ils n'avaient pas apporté de vives, car tout avait été brûlé. Bien que le soleil aille se coucher à l'horizon, ils décidèrent de s'arrêter. C'est à ce moment qu'ils perçurent la lueur d'un feu de camp non loin dans les broussailles. Ils s'avancèrent doucement, afin de percevoir ces personnes.

- Et s'il s'agissait des hommes qui ont pillés notre clan ? Les deux frères se jetèrent un regard.

Ils avaient eu, tout deux, la même pensée. C'est alors que Dal vu son frère charger, tout en criant un grand cri de guerre. Il n'eut guère le temps de l'arrêter qu'il fonça dans le groupe. Avant même que Piery eut le temps de blesser quelqu'un, il s'effondra au sol, assommé par le poing d'un des guerriers. C'est alors que Dal sortit de son fourreau, la dague de leur défunt père et fonça à son tour. Par contre, il se mit entre ces hommes et son frère.

- Ne faites pas de mal, à mon frère ! Je vous jure que je vous tuerai !


- Ce ne sont que des gamins ?! Exclamèrent certains, encore abasourdis de voir surgir de nulle part, des enfants.

Dal tremblait de tout son corps. Par contre, il tenait la dague avec fermeté. Il n'avait que son frère en ce monde. Il ne voulait plus voir des êtres qui lui était cher, mourir à nouveau. Alors que les hommes essayaient tant bien que mal de s'approcher, Dal se mettait à rugir et à grogner, pointant la lame vers ces hommes. Personne n'allait s'approcher ! Il réussit, tant bien que mal, à entailler les bras de quelques uns. Alors qu'ils commencèrent à perdre patience, ils réussirent à capturer le petit garçon. L'homme qui lui avait empoigné le cou commença à serrer sa poigne. Se débattant de toutes ses forces, l'homme essaya de le neutraliser. C'est à ce moment qu'une grande voix se fit entendre.

- Cessez.
Que signifie tout ce vacarme?

La silhouette d'un grand homme apparut de la pénombre. Par sa carrure et sa prestance, nous pouvions supposer qu'il s'agissait bel et bien du chef.

- Chef. Ces enfants ont surgi de nulle part et nous ont attaqués.


Il surplomba du regard ses hommes et vit que certains avaient des entailles sur le bras.

- Je vois que le petit sait se défendre. Et qui est celui qui git au sol ?
Demanda-t-il, tout en fronçant les sourcils.

- Il s'agit de son frère, Sir.


C'est alors qu'un sourire apparut sur son visage. Il s'approcha du petit corps qui gisait au sol, essayant tant bien que mal de reprendre son souffle.

Dal avait la gorge serré. Allait-il nous tuer, comme ils ont tué les nôtres?

- Quel est ton nom, petit ?


Aucun mot ne sortit. Dal se mit à grogner.

- Tu n'as rien à craindre. On ne vous tuera point.


Dal leva fièrement sa tête et dit d'une voix tout haute.

- Mon nom des Dal Desfoururg et je ne vous pardonnerai pas pour ce que vous avez fait à notre clan.


Un silence se fit entendre. Ils se rappelèrent du village en ruine qu'ils avaient entreperçu. Ainsi donc, il y avait des survivants.

- Je suis désolé pour ton clan, mon petit. Mais, nous ne sommes pas les responsables de ce pillage.


- J'apprécie ta bravoure, mon petit. De plus, ton frère s'est montré... téméraire. Par contre, il a su faire face au danger. C'est décidé. Je vous prends sous ma tutelle. Bienvenue dans notre clan.

La troupe se dirigeait vers les terres de Lloegr. Puisque le chef était originaire de ces terres, il avait entendu des rumeurs que des guerriers manquaient à l'appel.

_________________
Car meurent les gens, meurent les biens.
Mais s’il y a bien une chose qui ne mourras jamais.
C’est bien le courage et l’honneur du guerrier tomber au combats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hrafnason.discutforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Piery Desfoururg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Piery Desfoururg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau venu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan Hrafnason ~ Fils du Corbeau :: Le Clan Hrafnason :: Membres-
Sauter vers: